Un antibiotique élaboré grâce au panda géant

Source : journal Métro du 10 janvier 2013

Santé

Des chercheurs ont découvert dans l’organisme du panda une molécule possédant un grand pouvoir antimicrobien. À terme, elle pourrait servir à élaborer des médicaments pour les humains afin de combattre les bactéries les plus résistantes aux antibiotiques.

De plus en plus rares, les pandas géants pourraient pourtant devenir indispensables aux hommes. Des chercheurs chinois expliquent dans la revue Gene avoir décelé chez ce mammifère une propriété médicale hors du commun : un système immunitaire plus que combatif puisque capable de fabriquer son propre antibiotique.

Au sein du Genomics Institute de Shenzhen, ces derniers se sont attelés à séquencer le génome de l’animal, c’est-à-dire à analyser l’ensemble de son matériel génétique pour déterminer la succession de toutes les bases qui composent son ADN. Ils ont ainsi découvert que le panda possédait 21 000 gènes (l’Homme en possède environ 30 000).

Aucune distinction entre les bactéries

L’un de ces gènes a particulièrement attiré leur curiosité. Il permet en effet à l’organisme du panda de fabriquer une molécule du nom de cathélicidine-AM. Cette substance chimique permettrait à cet ursidé de se protéger des infections puisqu’elle aurait la même action qu’un antibiotique, mais en plus efficace.

Et pour cause : la cathélicidine-AM serait capable de cibler plusieurs types de bactéries pathogènes. Sans compter sa capacité d’action sans égale : une heure au lieu de six pour les médicaments classiques. “Cela a montré une réponse anti-microbienne potentielle contre un large spectre de micro-organismes comme les bactéries et les champignons standards et même les souches résistantes aux médicaments”, explique au Telegraph le chercheur Xiuwen Yan.

Après cette découverte, les chercheurs ont synthétisé la cathélicidine-AM en laboratoire afin d’élaborer un traitement contre les bactéries difficiles éradiquer dans l’organisme humain. D’autant que selon eux, d’autres médicaments potentiels pourraient se cacher dans le génome du panda. Des recherches qui prouvent la nécessité de sauvegarder ces animaux en voie d’extinction : ils ne sont plus que 1600 à vivre à l’état sauvage et leur reproduction s’avère difficile.

A la une du “Chasseur Français” : “Renard, profitez du rut”

Source : journal 20 Minutes du 10 janvier 2013

Pour le Chasseur Français, la bonne affaire de la saison ne se planque pas dans le taillis des grands magasins et ne nécessite pas d’appeau pour orienter la modeuse à long bec (Louboutiiiiin, Louboutiiiin). Non, il s’agit de « profiter du rut du renard ». On n’ose imaginer la scène transposée à l’échelle humaine (cafés de speed dating, prévoir des vitres à l’épreuve des balles). Le renard a cependant de la ressource et la vengeance qui renarde, justement. En plus de ruser pour se sauver, « il urinerait sur sa queue pour mieux asperger ses poursuivants. »

Les protège-griffes SOFCLAWS®

protege-griffes pour chat softclaws softpaws - la solution innovante pour les propriétaires de chat en appartement

“Le Comportement du Chat” par un Odieux Connard

Source : “Le chat, ce Jean-Foutre” sur le blog d’un odieux connard

Structure sociale

Le chat est un animal particulièrement territorial ; il partage l’espace disponible avec ses petits camarades, chacun définissant sa « zone », façon Berlin. Cependant, rien n’indique qu’il y ait des chats communistes pour autant : j’ai dit qu’ils n’avaient aucun goût, mais tout de même, pas à ce point là. A noter que dans l’équation du partage territorial, le chat ne prend jamais en compte les humains, qu’il considère comme des détails ; à moins d’uriner aux quatre coins de votre chambre à coucher, le chat continuera donc à essayer d’y rentrer.

Communication   Tout comme Loana, le chat ne communique que par deux biais : les phéromones et les positions corporelles. Grâce aux premières, le chat peut ainsi marquer son territoire et donc continuer de « communiquer » même lorsqu’il n’est pas à proximité ; grâce aux secondes, le chat peut communiquer avec ses semblables, puisqu’il faut savoir que le chat miaule peu avec les autres félidés (particulièrement en dehors de la reproduction) ; il ne le fait que pour faire chier les hommes, et le moins que l’on puisse dire est qu’il y arrive à merveille. Il peut ainsi miauler de différentes manières, afin de transmettre des messages bien distincts : signaler sa présence, demander de l’attention, exprimer sa faim, sa soif, insulter vos génitrices, manifester sa peur, etc. Il peut aussi grogner et cracher lorsqu’il est en colère, ou bien ronronner lorsqu’il a fait une connerie (comme massacrer votre commode Louis XVI) afin d’amadouer madame et d’échapper ainsi à la colère de monsieur. Le chat est manipulateur et lit Machiavel aux toilettes.

(La suite, on adore puisque ça nous concerne … rapport aux crétineries trouvées sur certains blog et rédigées par des GRANDS SPECIALISTES du comportement félin … genre mémère frustrée !)

Important : griffer est devenu quelque chose de si courant chez le chats que certains scientifiques partisans du « ni claques, ni fessées » en ont déduit que c’était un moyen de communiquer. Un peu comme ces jeunes margoulins qui brûlent des voitures “passqu’ils sont en colère tu vois”. Si le chat n’était pas totalement dépendant de ses maîtres, il vivrait dans les cages d’escalier de Clichy et écrirait son nom à la griffe sur les vitres du RER.

Les protège-griffes SOFCLAWS®

protege-griffes pour chat softclaws softpaws - la solution innovante pour les propriétaires de chat en appartement

Sultan, le chat sexy aux 67 maitresses

Prenez Sultan, sensuellement allongé sur un lit moelleux.  Agrémentez le tout d’un peu de Barry White pour l’ambiance musicale, et vous aurez une excellente campagne de sensibilisation à la stérilisation par la SPA Canadienne.

Sultan est LE chat sexy jusqu’au bout des griffes, un don juan totalement irresponsable. Mais pas autant que son maître !

Spot produit par l’agence BOS de Montréal pour la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA).

Les protège-griffes SoftClaws® invités de Stéphane Bern

Vendredi 21 décembre 2012, E-dgriffe et les protège-griffes SoftClaws® étaient les invités de l’émission “Comment ça va bien” de Stéphane Bern sur FRANCE 2, dans la rubrique “J’ai testé : Cadeaux de Noël insolites” présentée par Benoît Chaigneau. “Pas facile de trouver LE cadeau original qui plaira à coup sûr. Pour nous aider à trouver des idées qui sortent de l’ordinaire, Benoît nous fait partager sa sélection !” … dont faisaient partie les protège-griffes SoftClaws® !

En savoir plus : http://e-dgriffe.com/protege-griffe-softclaws-softpaws-chat-presse-comment-ca-va-bien-stephane-bern-decembre-2012.php